[SUD OUEST] petit article ce matin dans le journal :)

Shapers de légende à Angoulins (17)

Sept des plus grands shapers viendront fabriquer des planches de surf chez UWL

Le légendaire Malcolm Campbell sera le premier à venir shaper à Angoulins, début avril.

Le légendaire Malcolm Campbell sera le premier à venir shaper à Angoulins, début avril.
(Photo Esla Girault)

Attention, déferlante de shapers annoncée ! À partir du mois d’avril et jusqu’à l’automne, sept des plus grands shapers du monde vont venir sculpter des planches de surf dans l’atelier d’UWL, à Angoulins.

Ils feront tous halte une dizaine de jours, le temps de réaliser 30 ou 40 planches numérotées et signées… qu’il est encore temps de commander (1).

Campbell, Zouvi, Mac Calum

Malcolm Campbell formera la première vague, du 1er au 10 avril. « La légende du shape ! Le père du bonzer ! Le premier à avoir posé trois ailerons sur une planche, admire Thomas Cardinal, cofondateur de l’atelier angoulinois UWL. Du moins aux USA, parce que la querelle reste intacte pour savoir qui de lui ou de Simon Anderson, en Australie, a eu l’idée en premier. Mais, des deux côtés du Pacifique, l’innovation est née dans la même semaine, il y a quarante ans. »

Deuxième lame, Marcio Zouvi, du 15 au 30 avril. Une autre référence du surf. « Le surfer français Jérémie Florès est un client fidèle. Il a obtenu ses plus beaux résultats sur des planches Marcio Zouvi », poursuit Thomas.

Ensuite, John Wesley viendra début mai, puis Sean Mattison à la fin du même mois avant, peut-être, de revenir en octobre. Ils se croiseront, lui et Thomas Bexon.

Mais avant cela, Jeff Mac Calum viendra cet été (les dates restent à arrêter) et peut-être aussi Neal Purchase, qui a tellement apprécié son passage fin 2011 qu’il a souhaité revenir shaper et visiter la France avec sa petite famille.

Échange de techniques

« Je suis vraiment fan de ces rencontres, se réjouit Thomas Cardinal. Nous échangeons nos savoir-faire. Ils viennent montrer leurs techniques et voir les nôtres. Qu’ils se succèdent ainsi relève du concours de circonstance, mais j’y vois une super-opportunité pour nous et pour les surfeurs amateurs français. Ces shapers-là ne vendent pas leurs planches en Europe. Ils sont Américain, Brésilien ou Australien et ont leur entreprise là-bas. En importer une coûterait 50 % du prix de la planche (environ 1 000 euros l’unité). »

« Ils vont shaper leurs best-sellers. Sauf Marcio Zouvi, qui fabriquera son dernier modèle, le Game Changer. »

À eux sept, les surfeurs français vont pouvoir choisir parmi plusieurs mouvances du surf. La planche technique avec Marcio Zouvi, la planche rétro avec Thomas Bexon et John Wesley (qui n’a pas encore 20 ans), le short ou long board, etc.

Mieux vaut ne pas perdre de temps pour en réserver une.

(1) contact@uwl-workshop.com