Des débris du tsunami japonais à Hawaï

 

Le tsunami qui a eu lieu il y a près d’un an, en mars 2011, n’a pas finit de faire des dégâts. En effet on apprend aujourd’hui que de nombreux débris seraient toujours en mer et qu’ils se dirigeraient vers la côte ouest d’Hawaï. Il faut dire que le tsunami a créé des millions de tonnes de déchets qui n’ont pas pu être récupérés. Des marins témoignent : ils auraient vu des réfrigérateurs, meubles, électro-ménagers… flotter à la surface de l’océan à des milliers de kilomètres des côtes japonaises. Des scientifiques ont établi un plan pour récupérer les débris, seulement  les plus légers avanceraient plus rapidement que ce qui était prévu. De plus l’océan est imprévisible, les débris se déplacent selon les courants. Les déchets devraient d’ici  peut atteindre Hawaï, un an après le tsunami les débris auraient alors parcouru 6200 kilomètres (si on prend comme villes de références Tokyo et Honolulu). Après avoir touché les côtes d’Hawaï, ces débris devraient atteindre les côtes Américaines d’ici deux ans. On remarque sur l’image à quelle vitesse cela devrait se propager. Selon le vent et les potentielles tempêtes cela pourrait arriver plus vite que prévu. On pense que les débris qui ne sont pas biodégradables ont de fortes chances de polluer les plages hawaïennes.  Les débris ont donc un fort impact sur l’environnement mais aussi bientôt sur les surfeurs d’Hawaï qui évolueront dans une sorte d’immense déchetterie.