Bob Cooper annoncé à l’atelier en Juin

Et oui vous avez bien lu, BOB COOPER le légendaire shaper sera à l’atelier pour une session shape…

Voila la pub qui va passer dans surfer’s journal…

Pour ceux qui se demandent qui est Bob COOPER…. voila un petit rattrapage.

Pionnier du surf des années 60, Bob Cooper est un personnage hors du commun, un surfer de premier plan par son niveau technique et la diversité de son art mais aussi un shaper talentueux avec près de 55 ans d’expérience de shape à son actif ! Ce qui fait de lui un témoin unique de l’évolution du surf et authentique pour tous les amoureux du rétro.

Homme engagé pour qui le surf est plus une quête spirituelle qu’un simple sport, Bob Cooper se démarque par son audace, son individualité et son anti-conformisme. Avec son design original de planche et une évolution constante de son shape, Bob Cooper a créé l’intérêt et l’engouement au cœur de l’industrie du surf. Gordon Woods, Gary Bennett, Joe Larkin, Midget Farrelly, Kevin Platt tous ont bénéficié de son expérience avec Yater, Velzy et beaucoup d’autres shapers Californiens.

Californie, Angleterre, France, Australie, Bob Cooper a beaucoup voyagé, mais c’est finalement sur la côte Est de l’Australie qu’il s’est installé dans une paisible beach house «J’ai aimé l’eau chaude, le climat, les bonnes vagues et la pureté des lieux» Effectivement, on peut lui faire confiance, comment résister ?!

Surfer et shaper à temps plein depuis 1952, Bob Cooper ne s’est jamais arrêté.

Aujourd’hui il est de retour en France pour partager son savoir et son expérience avec Renaud Cardinal et toute l’équipe de l’atelier UWL à la rochelle.

50’s
C’est dans les années 50, que Bob Cooper débute le surf à Malibu et commence à fabriquer ses boards. Employé chez Velzy Surfboards, il devient un véritable expert dans tous les aspects de la construction des planches.
En 1959, à 23 ans Bob se rend en Australie. Immédiatement absorbé par la culture surf et le style de vie des Australiens, il va travailler pour Barry Bennett (qui va créer les pains BENNETT FOAM) et Gordon Woods. Cette même année, il joue dans le film Surf Safari tourné par le réalisateur John Severson.

60’s
Après 15 mois passés en Australie, Bob rentre aux Etats-Unis à Santa Barbara et travail pour Yater Surfboards. En 1963, il décide de repartir en Australie pour retrouver notamment Wilhemina une belle hollandaise qui deviendra plus tard sa femme. Il travail alors pour différents shapers dont Hayden Surfboards. 3 ans plus tard, Cooper rentre à Santa Barbara où il design son fameux modèle la Blue Machine qui fera toute sa notoriété. C’est à cette période également que Bob Cooper se sépare de sa collection de planches mythique en la vendant à l’éditeur John Severson de Surfer Magazine.

En 1969 il vient pour la première fois en France et gagne le Championnat Européen, en division internationale à Jersey. A la fin de l’année, Bob et Wills repartent en Australie pour s’y installer définitivement.

70’s
Au début des années 70, Bob crée sa propre marque ‘Cooper Surfboards’ et installe son surf business à Coff’s Harbour assisté par Billy Toolhurst. Le Cooper’s Surf Shop deviendra ainsi le plus grand Surf Shop d’Australie. Cooper sera également le premier fabricant Australien à sponsoriser des aborigènes. En 1977, Cooper participe au premier Stubbies Contest à Burleigh Heads en tant que juge de la compétition.

80’s
Années 80 : Cooper gère désormais ses 3 Boards shops à Coff’s Harbour et continue à shaper les bases de se qui sera le shape moderne.

90’s
En 1993, Bob Cooper se retire de la gestion des ses 3 magasins pour partir s’installer à Noosa Heads sur la Sunshine Coast de l’Australie. Le Shaper n’arrête pas pour autant son activité puisqu’il continue de fabriquer des planches pour des acheteurs privés, dans son shaping room personnel de sa beach house. Régulièrement sollicité, il participe à des campagnes de publicité, des expositions ou des événements de charité.

00’s
En 2002, la collection de planches de Bob Cooper est revendue à Dick Metz en faveur de la Surfing Heritage Foundation en Californie qui a pour vocation de préserver l’héritage du surf et présenter son histoire auprès du public.


Et c’est finalement en juin 2007, plus de 35 ans après sa première venue en France que Bob Cooper revient nous voir, à l’atelier UWL.
Face à une concurrence asiatique faite de planches en séries, c’est toute l’histoire du surf et ses valeurs que représente Bob Cooper.

Profitez donc de sa venue exceptionnelle en France, et bénéficiez de plus de 55 ans d’expérience d’un shaper à la vision avant gardiste et au savoir puisé aux racines même de la culture du Surf.

Plus quelques planches, mais la plus exceptionnelle sera sans doute celle que vous lui commanderez.